Reporterre, un SPIP en AMP

Reporterre.net, le quotidien du climat, a été réalisé par moduloo il y a maintenant plus de trois ans. Durant cette période, la fréquentation a très fortement augmenté, dépassant les trois millions de visiteurs par mois. Le système de cache de SPIP, le CMS utilisé par Reporterre, a démontré sa puissance, et encaisse sans problème cette charge élevée.

Nous avons aussi optimisé le serveur (CDN, HTTP2, etc...) pour favoriser des temps de réponse performants.

A l’instar de certains titres de presse, Reporterre a choisi de déployer un site en AMP, la nouvelle technologie de Google (bien qu’Open source). Sans entrer dans la polémique du pour ou contre, l’apport de trafic supplémentaire d àla mise en valeur des articles AMP par Google Search, a été le point décisif pour Reporterre.

Moduloo a donc déployé sur le même serveur, via un sous-domaine dédié au smartphone, un site en AMP. Techniquement, SPIP détecte le nom du serveur, bascule sur un jeu de squelettes dédié AMP, et possède des filtres de conversion pour les éléments multimédia: img, vidéo, iframe, etc... La réalisation d’un plugin SPIP nous semble peu adéquat, car une conversion automatique de squelettes HTML en AMP est peu pertinente étant donné les restrictions en AMP. Notre solution se base uniquement sur des filtres supplémentaires et une retouche des modèles pour les documents embed. La réalisation de squelettes dédiés AMP garantit la légèreté du code obtenu.

Pour les pages trop complexes pour AMP, SPIP utilise naturellement les squelettes d’origine, manquant dans le jeux AMP, et délivre donc tout de même la page (en responsive bien entendu). Une seule interface pour le contenu pour deux Front-end différents.

Prochaine étape: un service worker, intégré aux squelettes de SPIP, pour en faire une Progessive Web App!